LUCIO FONTANA,1964, oil on canvas

Chez les conceptuels, l’idée compte plus que l’exécution. À travers la méditation et le mouvement, Fontana amène l’espace dans le plan bidimensionnel. Il lacère et perfore des toiles monochromes. Cette agression du matériau participe de son principe spatial, intitulé concetto spaziale. Il devient le précurseur du nihilisme, révolutionnaire et limpide dans son langage plastique. Cet artiste va provoquer un choc dans l’histoire de l’art tout en évoluant dans le sillage du nihilisme avec une liberté jamais prise auparavant.

– Pour plus d’œuvres de cet artiste, contactez la galerie. –

Retour à l’aperçu.